Powered By Royal World Casino
Powered By Royal World Casino
Casino Games
Casino News

Tous les turfistes le savent bien, pour esperer gagner régulièrement aux courses il faut jouer les chevaux en jeu simple (gagnant et placé).C'est ce que vous propose Chevalajouer.com.

chevalajouer

Click Here to Read More

Scroll Down Scroll Up

Comment se calcul la cote et le rapport probable
 
Dès que l'on parle de pari, on parle de cotes, mais connaissez vous bien leur signification et leur mode de calcul ?

Définition des cotes et rapports :

La cote représente le bénéfice généré par unité de mise (si le pari se réalise).
On la représente sous forme fractionnaire.


Par exemple :


5/1 (prononcer 5 contre 1) la cote est définie pour un rapport gagnant c'est-à-dire il faut que le cheval soit premier.
Si vous misez 10 € gagnant sur un cheval à la cote de 5/1 et que le cheval rentre 1er,
 Vous réalisez 50 € de bénéfice. (Votre ticket vaudra 60 €) 

(Voir la relation entre la cote et le rapport probable avec les exemples ci-dessous)

Une cote de 7 / 2 ( se prononce sept pour deux) générera un bénéfice de 3.5 x la mise (Il suffit de faire la division). Lorsque la cote est inférieure à 1, on la représente sous forme de dixième.

Exemple :


2/10 (prononcer 2 pour 10) ce qui fait 2 € de bénéfice pour 10 € joués gagnant
 

Si vous misez 10 € sur un cheval avec un
rapport probable de 5 € et que le cheval rentre. Votre ticket vaudra 50 € soit 40 € de bénéfice.
 
Le PMU fourni uniquement les cotes pour les paris de type Simple Gagnant. Voici la méthode de calcul.


Méthode de calcul des cotes :
Prenons l'exemple d'une course de 4 chevaux. 4 parieurs engagent des paris entre eux pour trouver le gagnant.
Le parieur A mise 10 € sur le cheval numéro 1.
Le parieur B mise 5 €   sur le cheval numéro 2.
Le parieur C mise 20 € sur le cheval numéro 3.
Le parieur D mise 15 € sur le cheval numéro 4.
La cote d'un cheval se détermine en divisant la somme des enjeux joués sur les autres chevaux par la somme des enjeux joués sur le cheval choisi.
Ce qui donne dans notre exemple :
Numéro 1 : (5 + 20 + 15) / 10 = 4 / 1
Numéro 2 : (10 + 20 + 15) / 5 = 9 / 1
Numéro 3 : (10 + 5 + 15) / 20 = 3 / 2 soit 1.5 / 1
Numéro 4 : (10 + 5 + 20) / 15 = 7 / 3 soit environ 2.3 / 1

La relation qui existe entre les cotes et les rapports probables est très simple :

Rapport probable = cote + 1
Ce qui donne avec notre exemple :
Numéro 1 : 3.2 + 1 = 4.2 € pour 1 € joué
Numéro 2 : 7.2 + 1 = 8.2 € pour 1 € joué
Numéro 3 : 1.2 + 1 = 2.2 € pour 1 € joué
Numéro 4 : 1.9 + 1 = 2.9 € pour 1 € joué (environ)

Comme tous les bookmakers, le PMU prélève pour son fonctionnement une partie sur le total des enjeux. Les cotes publiées tiennent compte de ces prélèvements.
Le calcul des cotes se complique légèrement. Il suffit de retirer la part du PMU sur le total des enjeux.
En considérant que le prélèvement du PMU est de 20 %, on obtient avec notre exemple :
Pour retrancher 20 % d'une somme, il suffit de la multiplier par 0.8.
Numéro 1 : (5 + 20 + 15) * 0.8 / 10 = 3.2 / 1
Numéro 2 : (10 + 20 + 15) * 0.8 / 5 = 7.2 / 1
Numéro 3 : (10 + 5 + 15) * 0.8 / 20 = 1.2 / 1
Numéro 4 : (10 + 5 + 20) * 0.8 / 15 = 1.9 / 1 (environ)


Les calculs réels effectués par le PMU sont plus complexes, mais vous en connaissez maintenant les grandes lignes.

Click Here to Read More

Play Now Play Now
Play Now Play Now